Autorisation d'un vaccin vivant

Chaque année, un quart de million de personnes contractent la maladie diarrhéique connue sous le nom de choléra et des milliers en meurent. La faute en incombe à des installations sanitaires insuffisantes et à la consommation d'eau non traitée dans laquelle une bactérie, le vibrion cholérique (Vibrio cholerae), peut proliférer librement. Les principales zones endémiques de cette maladie infectieuse transmise par l'homme sont de ce fait essentiellement les régions pauvres où seule une petite partie de la population a accès à de l'eau potable.

Autorisation d'un vaccin vivant

Categorie

Tedesco, Francese